A écouter

JO : Job Guégan : accordéon chromatique, batterie
FE : Félix Guégan : batterie, accordéon chromatique
RO : Robert Le Buhan : saxophone, treujenn-gaol
 
Tous trois originaires de Plounevez-Quintin, commune du pays Fañch, voisine du pays Fisel, Robert Le Buhan, Félix et Job Guégan, sont nés dans des familles ou on aime chanter et danser. François Guégan le père de Félix et Job était un fameux chanteur de Kan ha diskan. Très tôt, vers 1942, les frères Guégan se lancent dans la musique de noces : Félix et Hyacinthe d’abord, 2 treujenn-gaol (la clarinette qui parle breton) pour la journée, accordéon diatonique et batterie pour les danses modernes, le soir. Ensuite, l’orchestre passe à trois musiciens, saxo, accordéon chromatique, et Guy ou Job prend la batterie : c’est l’occasion de prendre quelques cours de musique auprès de Marcel Jegou, professeur à Rostrenen. Les années 1950 verront l’adoption de la bombarde et du biniou braz – cornemuse écossaise -, mode celtique oblige, en remplacement de la treujenn-gaol, si les mariés le désirent. De son côté, Robert Le Buhan apprend le saxo avec Marcel Jegou, et a l’occasion de sonner de la treujenn-gaol avec Arsène Cozlin.
 
Pendant de nombreuses années, Robert et les frères Guégan ne cessent d’être présents sur la scène des bals et des noces en Centre-Bretagne. Ils participent au renouveau des festoù-noz, Félix avec Iwan Thomas, et Robert avec Jean Louis Le Boulch dans le groupe Tro Blavez.
 
En 1978, à l’occasion du renouveau du « bal rétro » ou « bal à papa », Job, Félix et Robert créent JO FE RO et répondent à la demande de nombreux groupes du troisième âge en centre Bretagne. Ils animent alors des bals tous les dimanche après-midi, pour un public, qui bien souvent les connaît depuis leurs débuts, et ceci avec les instruments de leur époque - saxophone alto, accordéon chromatique et batterie. Le répertoire est essentiellement musette entrecoupés de « quarts d’heure armoricains » où on s’élance dans les danses bretonnes : danses locales anciennes (fañch, fisel, polkas, scottiches…), répertoire venu avec le biniou braz et la bombarde (an dro), « nouvelles danses bretonnes » demandées par le public des nombreux cours de danses actuels (pas de 7, bal d’Erquy…). C’est ce répertoire breton profondément enraciné dans la tradition, et interprété avec style et sensibilité que JOFERO vous propose dans leur CD An dirlipenn enregistré en 1997.
 
L’équipe de PDG (Paotred an Dreujenn Gaol) , avec notamment Dominique Jouve comme cheville ouvrière avait eu du « nez » d’enregistrer JOFERO avant que ses membres ne partent au paradis des musiciens. Robert le Buhan  est décédé le 23août 1999, il a été employé communal au service de la commune de St Nicolas du Pelem pendant 26 ans. A la mort de Robert, Joseph Guegan dit « Job la musique » a continué pendant quelques temps avec « l’Orchestre Etoile musette » , avant de décéder lui même en février 2003.
 
On peut encore trouver le cd de JOFERO sur les marchés de campagne ou dans les petits commerces bretons .
 
CD - An dirlipenn – Bal à papa en centre Bretagne (Escalibur / Coop Breizh CD 873)
Enregistré à Glomel en février 1997 (64:45), 24 Titres
Coordination du projet : Dominique Jouve et Paotred an Dreujenn Gaol
 
Avec la participation de :
Dominique Jouve : clarinette, violon
Laurent Bigot : trompette
Olivier Urvoy : saxophone
Annie Ebrel : chant
Erik Marchand : chant
 
 
1. Mazurka Mazurka du répertoire des accordéonistes diatoniques du pays fañch. Dominique Jouve à la clarinette
2. Fisel C’est la « gavotte supérieure » du pays de Rostrenen
3. Bal fisel
4. Fisel Un air habituel des sonneurs de clarinette, suivi d’un très bel air de kan ha diskan, popularisé par le groupe Diaouled Ar Menez. Au deuxième saxo Olivier Urvoy.
5. Pas de sept Une nouvelle danse bretonne. Avec l’aide de Laurent Bigot à la trompette
6. Kost er Hoët C’est la gavotte à la mode de Perret, en lisière de la forêt de Quénécan
7. Joli coucou (polka mod kozh) Chanson connue de tout temps en pays Fañch et Fisel. Dans le rôle de la jeune fille, Annie Ebrel, dans le rôle du meunier, Erik Marchand
8. Merc'hed Seglian (valse bretonne) Au début du siècle les instrumentistes à la limite de la Cornouaille et Pays vannetais (Côtes du Nord / Morbihan) adaptèrent des chansons traditionnelles aux nouvelles danses. Ainsi naquirent à partir d’airs à trois temps, les valses bretonnes. Et il y eu même des « tangos bretons ».
9. Hanter-dro Danse du Morbihan (pays vannetais)
10. Biz bihan, an dro Danse originaire de la côte vannetaise
11. Hond ba 'n iliz (polig montjarret)
12. Gwennedour (gavotte pourlette)
13. Scottiche
14. Pach pi
15. Bal d'Erquy
16. Laridé
17. An dro
18. Gwechall pa oan yaouank (polka plinn)
19. Tond maez an iliz Un air de treujenn-gaol pour sortir de l’église comme le sonnait Iwan Thomas, le plus brillant des sonneurs de treujenn-gaol et compère de Félix pendant plusieurs années
20. Ton pantalon (scottiche)
21. Ton Gwilherm Domaz (dans dro fanch) Gwilherm Thomas, mythique sonneur de clarinette de Tremargat jouait cet air de danse plinn quand à une heure tardive, les danseurs de la noce menaçaient de s’endormir
22. Daou ha daou (bal fanch)
23. Fanch Plonevez
24. Soubenn laezh (valse bretonne) Annie Ebrel interprète ce thème de fin de noces au moment où les jeunes apportent la soupe au lait aux mariés dans leur lit. Robert la sonnait à la fin du repas de noces avec Arsène Cozlin à la clarinette.
 
 
Article du Télégramme sur l’ « l’Orchestre Etoile musette » PLOUGUERNEVEL 04/01/2000 
330 danseurs au premier bal d’Étoile Musette
Le nouvel orchestre « Etoile Musette » réunit sur scène trois musiciens : André Derrien à la batterie, Louis Quenderff au chant et saxo, et Joseph Guégan à l’accordéon.
Le nouvel orchestre Etoile Musette a donné son premier bal dimanche, à la salle polyvalente. Cet après-midi dansant était organisé par le club des Aînés ruraux et a réuni environ 330 personnes.
Déjà très apprécié des danseurs, Etoile Musette se compose de trois talentueux musiciens. Ancien membre de l’orchestre Jofero, Joseph Guégan anime depuis de nombreuses années les bals dans la région, à l’accordéon chromatique et à l’orgue accordéon. Le batteur, André Derrien, bénéfice de plusieurs années d’expérience et a déjà joué au sein de différents orchestres. Chanteur, mais aussi saxophoniste depuis 55 ans, Louis Quenderff a notamment accompagné précédemment l’orchestre Jofero.
Particulièrement prisé par les danseurs du 3 e âge, le trio d’Etoile Musette anime les bals rétro avec un répertoire essentiellement composé d’airs musettes et de musiques de Bretagne. « Nous jouons de la musique de notre temps. Nous souhaitons nous faire plaisir mais surtout faire plaisir aux danseurs qui nous sont très fidèles » expliquent les trois musiciens qui interprètent en moyenne à chaque bal près de 90 morceaux, tous styles confondus. Le succès semble être d’ores et déjà au rendez-vous. Pour preuve, le calendrier des bals de l’orchestre Etoile Musette affiche d’ores et déjà complet pour cette année.
« Nous avons passé un excellent après-midi, très bien animé par les trois musiciens du nouvel orchestre, déclarait Emile Le Goff, président du club des aînés.

Esquisse est un Groupe de l'Ouest de la Loire atlantique (côté breton) de petits jeunes qui ont la pêche et qui "n'en veulent": Thomas Badeau (clarinette), François Badeau (son frère à l’accordéon diatonique ) et Vincent(bombarde). Les deux frangins se produisent régulièrement en Fest Noz, je ne sais pas si le trio tourne toujours en 2006...qui saura me dire ?

En attendant des nouvelles plus récentes,  voici les propos de Janick Martin sur Esquisse :
 
"Esquisse : commencement et ébauche. Il est vrai que ce trio, nous venant du pays gallo, n'en est qu'à ces débuts et que les quatre cents coups sont à venir, mais quelle modestie les a piqué pour obtenir ce senti personnel si original et dégageant autant de maturité. Cela, ne ressemble en rien à une ébauche. L'alchimie est parfaite. Le phrasé soigneusement étudié de Thomas, à la clarinette, se marie à merveille avec les harmonies et autres surprenantes rythmiques de son frère François, à l'accordéon. la complicité, bien sûre est évidente entre ces deux là, mais ils la partagent et la renforcent avec la bombarde que vincent fait rire ou pleurer, tel un jazzman emporté dans les tourbillons de ses chorus.
 
Esquisse nous fait entendre, avec cet enregistrement, une musique bretonne en perpétuelle évolution, riche en influences diverses et en inventivité. toujours au service de la danse, leur musique, aux milles fantaisies, respire la douce chaleur des festou-noz.
 
Mon dictionnaire, pour conclure la définition de ce mot "esquisse", me donne cet exemple : esquisse d'un sourire. croyez- moi, si par bonheur, vous croisez cette formule magique au hasard d'un fest-noz, le plaisir de l'entendre se fera sentir dans vos jambes et risque fort de vous faire sourire pendant un bon moment..."
 
  
A écouter : Et alors ? (2002)
Met le ! Laridé 8 - Ecouter (1.2 M)
Mijeur Plinn, ton simple
Panique Plinn, bal                  
Dérapage Plinn, ton double
Les nuits s'écourtent Hanter Dro - Ecouter (1.4 M)
Feurluches Scottish - Ecouter (1.1 M)

Prémices Rond de St Vincent

Tour novice Tour

 
Contact : Esquisse musicale
5, rue de la butte
35600 REDON
02.99.72.11.55. ou 02.40.50.86.76.

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés