Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Treujenn Gaol

Darhaou

25 Novembre 2005 , Rédigé par Yvonig Publié dans #A écouter

Coup de cœur pour Darhaou : Groupe de Fest-noz* avec Treujenn Gaol
*La musiques traditionelle en Bretagne jouit d'une grande vitalité. Le fest-noz en est la première expression, créant une rare et remarquable symbiose entre public, musiciens et danseurs. Cette dynamique a fait émerger de très nombreux groupes qui conjugent le Fest-noz aux inflences du reste du monde. Darhaou (peut être traduit par martelèment) est l'un de ces bons exemples de "machine à faire danser" qui nous font découvrir de nouveaux horizons.
 
Retrouvez cette interview sur l’excellent site http://www.tamm-kreiz.com
 
Le groupe DARHAOU est composé de:
 
Olivier URVOY: treujenn gaol, Saxophone
Ronan BLEJEAN: Accordéon diatonique
Ronan LE DISSEZ: Bombarde, Flûte traversière en bois
Pierrick TARDIVEL: Contrebasse
Erwan VOLANT: Guitare acoustique
Maëlla GOAREGUER: Sonorisation
Après un excellent premier cd : Ar c’hoant , Le groupe Darhaou a enregistré un album "live" en décembre 2004 (Enregistrement public lors du fest deiz du 26 décembre 2004 à la Grande Boutique à Langonned.)
, pour nous présenter ce nouvel album, c'est Erwan Volant qui répond aux questions de tamm Kreiz.com :
Pourrais tu nous présenter le groupe Darhaou ?
Le groupe est composé de 5 musiciens : Ronan Le Dissez à la bombarde et à la flûte traversière en bois, Ronan Bléjean à l'accordéon diatonique, Olivier Urvoy à la clarinette et au sax alto, Pierrick Tardivel à la basse ou contrebasse et moi-même à la guitare nylon.
C'est en 1996 que j'ai rencontré Ronan Le Dissez en Alsace, on a joué ensemble dans Celtic Breeze et en du.
Dès notre retour en 98 en Bretagne, on a monté ce projet de groupe de fest-noz avec Ronan Bléjean que connaissais Ronan Le Dissez et Pierrick avec qui je jouais déjà depuis plusieurs années.
Ce n'est qu'au bout d'un an que nous avons décidé d'incorporer un autre instrument mélodique, à savoir la clarinette avec Olivier. La " mayonnaise " entre les cinq musiciens a pris rapidement, sans difficulté et voilà où nous en sommes aujourd'hui toujours avec la même équipe.
C'est le second album du groupe, le premier avait été produit et distribué par An- Naër produksion, cette fois-ci il est produit par " Tous à l'asso " et distribué par Coop-Breizh. " Tous à l'Asso ", qu'est ce que c'est ?
C'est une association de loi 1901 mise en place par le groupe et plus précisément les deux Ronan pour nous permettre d'organiser des festou-noz en Trégor et aussi avoir un cadre juridique pour une autoproduction d'album.
Vous avez privilégié l'enregistrement en live plutôt que de passer par un studio. Pourquoi ce choix? Comment s'est passé l'enregistrement ?
Il y a principalement deux choses qui ont motivé ce choix à savoir d'une part le fait que la musique de fest-noz est une musique énergique et interactive.
On était quasiment certain de perdre cette énergie en enregistrant en studio (c'est notre point de vue et nous savons que tout le monde ne le partage pas.. mais bon).
Le deuxième facteur déterminant ça a été la difficulté de trouver une production pour l'album. On s'est logiquement orienté vers une autoproduction en live qui coûte moins cher qu'une série de plusieurs jours en studio.
En plus, l'album a été enregistré en un seul fest-deiz et presque tout le répertoire que l'on a joué ce jour-là est sur le disque… hormis les suites qui paraissaient déjà sur le premier cd.
Nous avons enregistré chez Bébert Dupont à la "Grande Boutique" dans l'après-midi du dimanche 26 décembre 2004.
C'est Gwendal Richard qui a fait la prise de son et le mixage.
Arrêtons nous un moment sur la pochette cartonnée qui est très soignée.
Sur la face, une "grosse" tête y est représentée. Que représente cette pochette?
Cette tête qui rigole et qui donne l'impression de s'éclater, c'est un peu pour symboliser les danseurs qui s'amusent, font la fête et participent évidemment à la réussite d'un fest-noz.
On retrouve ce personnage également sous le cd en clin d'œil aux danseurs. C'est Christelle Le Guen qui a eu l'idée de cette pochette et cela nous a plu.
Sur le disque le groupe n'a pas d'invité pourtant il existe le Darhaou " grande formule ". Comment est venue l'idée de créer cette version "plus" de Darhaou ?
Lors de l'enregistrement du premier cd, on avait fait appel à plusieurs copains pour étoffer la forme initiale de Darhaou ( batterie, orgue hammond, biniou, bugle) car on voulait apporter d'autres influences et d'autres sonorités et aussi parce qu'il y avait de la place pour certains registres de fréquences pour compléter le groupe.
En studio, ce n'est pas techniquement difficile de "greffer" d'autres musiciens, par contre en live c'est beaucoup moins évident et en plus cela aurait occasionné un surcoût non négligeable pour "tous à l'asso".
On a donc pris le parti de réaliser cet album à cinq ce qui ne veut pas dire que nous ne ferons pas d'enregistrement en formule enrichie.
La sensualité du phrasé, fait de Darhaou un groupe aussi agréable à écouter chez soi, qu'à se déhancher en fest-noz.
Comment se passe le travail sur les airs collectés ?
Merci pour le compliment.
Ce sont les mélodistes qui amènent les airs ou les suites, essentiellement Ronan Le Dissez et on élabore la forme définitive de la suite ensemble (ordre et tonalité des airs).
Ensuite, Pierrick et moi cherchons soit ensemble ou séparément une grille harmonique et une rythmique pendant que les mélodistes travaillent les airs en commun après quoi on se retrouve tous les cinq pour finaliser la suite.
On commence maintenant à rajouter des compositions au répertoire qui était jusqu'à présent exclusivement fait d'airs traditionnels arrangés par Darhaou.
L'entretien se termine, je te laisse le mot de la fin si tu as quelque chose à rajouter !
On remercie tous les danseurs qui aiment venir onduler sur notre musique et aussi ceux qui préfèrent l'écouter simplement (tranquillement ou pas) ou les deux en alternance.
On espère évidemment que les gens viennent de plus en plus nombreux aux festou-noz et continuent de passer de bons moments de partage.
Nous remercions toute l'équipe de tamm-kreiz.com qui fait un excellent travail de communication autour de la musique bretonne à danser.
 
Retrouvez cette interview sur l’excellent site http://www.tamm-kreiz.com
 
 
A écouter également le premier CD de Darhaou : Ar c'hoant
 
 
 
 

Partager cet article

Commenter cet article