Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Treujenn Gaol

Tan Ban Ti

30 Novembre 2005 , Rédigé par Yvonig Publié dans #A écouter

Le groupe Tan Ban Ti propose un répertoire de chansons en breton et de musiques traditionnelles à danser, teintées de jazz et de swing musette. Avec forte présence de Treujenn Gaol ! Deux disques à savourer sans modération !

Frédéric Miossec : clarinette
Yann Le Boulanger : clarinette
Yann Simon : Flute
Philippe Gloaguen : guitare
Julien Le Mentec : contrebasse
Régis Huiban : accordéon chromatique
Nolùen Le Buhé : chant

CD Dilhad Sul !
 


Ah, les beaux habits du dimanche que l'on conserve bien précieusement dans les armoires et que l'on ressort tout exprès à l'occasion de la sortie dominicale ! Les chaussures neuves qui serrent, les cols de chemises qui grattent ... Souvenirs, souvenirs!
C'est certainement en se remémorant ces souvenirs d'enfance si poignants que les membres du groupe Tan'ba'n Ti ont choisi tout naturellement de donner à leur nouveau CD le savoureux titre de Dilhad Sul! (Habits du dimanche).
Pourtant, le moins que l'on puisse dire est qu'ils ne sont pas étriqués dans leurs costumes, les "flamboyants" Tan'ba'n Ti ! Composée désormais de sept membres, la nouvelle formule n'a gardé de Tan `ba `n Ti que le nom.

Portrait de famille ...

 Suite à la dissolution de l'ancien groupe, Fred Miossec, Régis Huiban et julien le Mentec, souhaitant remonter une autre formule musicale, partent en mission afin de trouver chacun "chaussure à son pied". Fred Miossec fait appel à Yann Le Boulanger, sonneur émérite de bombarde et treujenn-gaol ; Régis Huiban choisit Yann Simon pour l'accompagner à la flûte et Julien Le Mentec déniche un guitariste jazz et non des moindres, Philippe Gloaguen ! Cependant, le portrait de famille est encore incomplet puisque manque dans la lignée des pratiques musicales populaires, la plus ancienne d'entre elles, le chant. Nolùen Le Buhé, vannetaise d'origine mais pratiquant avec autant de bonheur les multiples répertoires du Centre-Bretagne, correspond on ne peut mieux au profil recherché. Au fil des rencontres, la couleur musicale du groupe, détenant désormais en son sein les composantes majeures de la culture traditionnelle musiciale, s'affirme.
         
L'éclectisme du groupe apparaît d'emblée à travers les parcours musicaux respectifs: Nolùen Le Buhé, chanteuse traditionnelle, aborde le répertoire à danser et à écouter ; Frédéric Miossec est venu à la musique traditionnelle bretonne par la pratique de la cornemuse écossaise avant de découvrir celle du biniou et du treujenn-gaol en couple qu'il pratique au sein du groupe avec Yann Le Boulanger. Ce dernier nous vient du milieu des sonneurs traditionnels du Centre-Bretagne comme son compère régulier, Yann Simon, ayant troqué pour l'occasion son biniou contre une flûte traversière. Régis Huiban, excellent accordéoniste chromatique, a suivi quant à lui dès l'enfance une formation musicale qui l'a conduit notamment à pratiquer le musette. Le guitariste, Philippe Gloaguen, a été formé au sein de la prestigieuse école de Jazz "CIM" à Paris et a découvert la musique traditionnelle grâce notamment à Jean-Luc Thomas et Julien Le Mentec, touche-à-tout talentueux ayant conforté sa pratique musicale de la guitare basse et de la contrebasse en autodidacte.

Un pour tous, tous pour un !

 Autant de chemins singuliers qui, conjoints, ne peuvent qu'enrichir la démarche artistique du groupe et donner à ce dernier une couleur musicale toute particulière qui fait l'essentiel de son charme. En effet, chacun apporte, en entrant dans le groupe, toute la densité de son terroir d'origine ou d'adoption, la connaissance des répertoires correspondants, la maîtrise d'une pratique musicale, un regard objectif sur les interprétations des uns et des autres... en résumé une complémentarité et une écoute attentive.

C'est ainsi que chaque protagoniste se voit offrir toute la dimension et la liberté nécessaire à son épanouissement artistique. Nulle compression ni nivellement, mais au contraire une complémentarité et une fusion intelligente des différents styles. Le mot d'ordre de départ était en effet que chacun continua au sein du groupe à pratiquer sa discipline musicale telle qu'il en avait auparavant l'habitude, sans aucunement la travestir ; qu'aucun ne sacrifia la dimension authentique et émotionnelle d'une interprétation librement consentie !           Chacun trouva donc une place naturelle à son identité et à sa sensibilité musicale. Le résultat est probant : un évident plaisir à jouer ensemble, un mélange détonant de styles musicaux aussi hétéroclites qu'affirmés, un univers à part dans le paysage musical traditionnel.

En trait d'union...
Que ce soit en festoù-noz ou en concerts, les interprètes du groupe sont porteurs d'une démarche novatrice tout en demeurant les garants d'une cohérence musicale traditionnelle. Les accompagnements musicaux traditionnels sont reconduits dans leur contexte d'origine au cœur d'un habillage musical reflétant la diversité des univers musicaux représentés, et la personnalité de chacun donne les dernières touches à la couleur d'ensemble. « Faire cohabiter toutes ces pratiques traditionnelles dune part et les fàire coexister avec les pratiques d âutres univers musicaux d 'autre part » nous semblait une démarche artistique particulièrement intéressante, affirment-ils.
 
CD TOMM RUZ

La réputation des Tan Ba'n Ty n'est plus à établir auprès des amateurs de festoù-noz. Fondé en Pays Pourlet, le groupe lauréat du Kan Ar Bobl 94 n'a jamais fait mentir son nom qui veut dire : " Le feu à la baraque ". Le titre de son premier album paru en 97, " Tomm Ruz " (Incandescent) ne souffrait pas non plus de contestation.

 
 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article