Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Treujenn Gaol

La clarinette Turque

4 Janvier 2006 , Rédigé par Yvonig Publié dans #Clarinettes du Monde

 HASAN YARIMDÜNYA et le TRIO CLARINETTE DE GELIBOLU 
 
La culture tzigane est très vivante en Turquie, carrefour entre l’orient et l’occident. Itinérants, les musiciens tziganes établis dans ce pays ont acquis, au gré de leurs vagabondages, un vaste répertoire qui conjugue styles populaires et styles savants. Ils sont de brillants improvisateurs, et en Thrace, dit-on, les maîtres de la musique. Même si elle n’est pas spécifiquement tzigane. Ils maîtrisent toutes les musiques.
 
Sur la côte de cette région occidentale de la Turquie, Gelibolu est l’un des deux ports du détroit des Dardanelles. Tzigane, Hasan Yarimdünya y demeure avec sa famille. Sa clarinette est de toutes les fêtes. Il est l’un des maîtres de cet instrument qui s’est répandu, à partir de 1828, en Turquie et dans les Balkans et a supplanté le « zurna » (hautbois) chez les Tziganes. En France, Hasan a accompagné son compatriote Okay Temiz et le breton Erik Marchand. Son répertoire est des plus étendus : « je peux jouer des heures », dit-il, et, l’ayant entendu, on le croit ! Il anime, entre autres, les mariages avec son fils Tamer et son petit-fils Taner. Ce dernier n’a pas vingt ans et la musique est déjà sa profession. Trois générations composent ce trio familial de clarinettes, malgré une intense complicité, aucun de ses membres n’abdique son identité et son originalité. Deux percussions, « derbuka » et « davul » - c’est un tambour – les accompagnent. Ensemble, ils offrent une musique allègre et envoûtante. Ce sont des virtuoses ! Mais tout s’explique : « dans le ventre de sa mère, assure Hasan Yarimdunya, l’enfant entend déjà un père qui joue de la clarinette ou du violon. Ensuite, il est bercé par la musique …». 
 
HASAN YARIMDÜNYA
Dans la partie occidentale de la Turquie, la clarinette est le principale instrument de style Sulukule, joué par les Tziganes dans les mariages et grandes fêtes locales.
 
Hasan YARIMDÜNYA est l’un des grands interprètes de ce genre, et à l’image de sa région, il se plait à introduire dans sa musique des thèmes balkaniques, slaves ou héléniques.
 
En Turquie, les musiciens tziganes interprètent à la fois la musique classique turque et ottomane ainsi que la musique populaire avec une grande virtuosité et à leur manière. Ils occupent une place très importante dans la vie musicale en Turquie
 
Quant à la musique qui leur est propre, elle se rapproche plutôt de la fête, dans un style populaire anonyme. Les chansons tziganes mélangent leur langue à la langue turque. Elles laissent une large place à l’improvisation avec une poésie libre et s’inspirent des évènements de la vie courante : l’amour, l’amitié, l’argent, la sexualité, les problèmes familiaux… racontés avec humour.
 
Hasan YARIMDÜNYA est célèbre en Europe grâce à ses collaboration avec le percussionniste turc Okay TEMIZ et sa participation au film Lactco Drom de Tony Gatlif. (Source Cafeturc)
 
A écouter :  Sortie du nouveau disque de HASAN YARIMDÜNYA sur le label INNACOR en partenariat avec l’association PDG (début 2006 – Concert enregistré) Avec Bekir Toksöz au violon, Naci Kazar à l'oud, Tamer Girnataci, Serkan Kocan aux percussions et la participation exceptionnelle de Erik Marchand au chant et de Jacky Molard au violon
Le Label INNACOR : haut-parleur des cultures de Bretagne et du monde , INNACOR est une initiative d'Erik Marchand, Jacky Molard et Bernard Dupont. Au sein d'INNACOR, les trois créateurs souhaitent privilégier des créations musicales innovantes, notamment transversales par l'origine géographique des artistes : en fait le type de réalisations présentées par Jacky Molard ou Erik Marchand ainsi que les productions soutenues par Bertrand Dupont durant des années.
 
Autre disque prévu en mars 2006 chez Innacor:
Erik Marchand Quartet : UNU, DAOU, TRI, CHTAR  (dist. l'autre distribution) avec Erik Marchand (chant), Jacky Molard (violon), Costica Olan (taragot) et Viorel Tajkuna (accordéon).
Le répertoire de cette formation utilise des compositions des quatre artistes : Des pièces qui quoique modernes sont inscrites dans la culture de chacun d’entre eux - bretonne, tsigane, serbe, roumaine - et qui dans le même temps sont représentatives de leur ouverture. D’autres thèmes sont issus du répertoire de chanteurs célèbres de Bucarest ou de Timisoara voir d’Europe de l’ouest. L’un des intérêts de cette formation est la forte personnalité musicale de chacun des interprètes.
 
Plus d’infos : INNACOR 3 rue des Milad 56630 Langonnet 02 97 23 82 82 innacor@wanadoo.fr
 
En 2003 : Création HASAN YARIMDÜNYA et son ensemble rencontre IVO PAPASOV (Bulgarie)
Lors des Rencontre Internationale de la Clarinette Populaire 2003
 
Hasan YARIMDÜNYA est, en Turquie, un des grands maîtres de la clarinette Thrace et notamment du style tzigane connu sous le nom de sulukule. (Il s'est déjà illustré aux Rencontres de Glomel à deux reprises, en 1994 et 1998.)
 
Son nouvel ensemble réunit des musiciens des deux rives des Dardanelles (Gelibolu, sa ville d'origine et Çanakale du coté oriental) et sa musique se caractérise, au-delà de la virtuosité, par un fantastique jeu d'ensemble tout en nuances, chaque mouvement du pavillon de la clarinette imprimant à l'orchestre des mouvements de rythme ou des variations de puissance d'une subtilité rare.
 
Ivo PAPASOV est une star de la « world music », sillonnant le monde avec des formations de musique bulgare aux couleurs traditionnelles, orientales ou franchement jazzy.
 
De par ses origines, Ivo est un tzigane turcophone de Bulgarie dont le village, proche de Stara Zagora en Thrace bulgare, ne se trouve pas très loin de la Turquie, et naturellement son style est très proche de celui des clarinettistes improvisateurs de taksim tel Hasan.
 
En traversant la frontière et en s'appuyant sur une langue et une culture commune, cette rencontre marie l'énergie bulgare et la large palette de couleur musicale d'Ivo PAPASOV à la subtilité et à l'intelligence de l'improvisation de Hasan YARIMDÜNIA.
 
Les deux hommes sont déjà de vieilles connaissances ; ils se retrouveront sur une même scène pour nous faire partager leur amour de la clarinette.
 
Hasan YARIMDÜNIA : clarinette
Ivo PAPASOV : clarinette
Mustafa GIRNATACI : violon
Naci TOKMAK : oud
Taner GIRNATACI : percussions
Serkan LOCAK : percussions
 
Clarinette, kanun, oud, kenan, derbuka. Hasan Yarimdunya est l'un des grands noms de la clarinette tzigane en Turquie. En Thrace, à l'ouest d'lstambul, cet instrument est le plus populaire pour animer les mariages et les grandes fêtes locales.
 
La Thrace est l'une des régions frontières des Balkans, elle est un carrefour entre les mondes Ottomans, Slaves, Heleniques. Le jeu et le répertoire d'Hasan sont à l'image de sa ville natale, Gelibolu, sur la rive occidentale des Dardanelles.
 
Ensemble Tzigane Turquie Hassan Yarimdunya Girnataci, Nazif Sesler, Tamer Girnataci, Mustafa Girnataci, Yasar Gülercan.
 
Hasan Yarimdunya est connu en Europe grâce à sa collaboration avec Okay Temiz (Fis-Fis Tzigane). Il est l'un des interprétes du film 'Latcho Drom' de Tony Gatlif. Hasan présente aujourd'hui son propre ensemble de musiciens Tziganes de Gelibolu.
 
Outre la grande clarinette en sol, les instruments sont :
 
- Le kanun, cythare trapézoïdale jouée avec des plectres
- Le oud ou luth oriental, instrument a cordes prncées
- Le keman, qui n'est autre que le violon occidental.
 
 

Partager cet article

Commenter cet article