Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Treujenn Gaol

Le KLEZMER et la Clarinette

14 Mars 2006 , Rédigé par Yvonig Publié dans #Clarinettes du Monde

Le « Klezmer » « est le mot judéo-allemand pour « musicien ». Aujourd'hui ce mot connaît, un sens
plus large, signifiant l'ensemble de la musique populaire instrumentale juive. Cette musique est
issue d'une tradition juive séculaire et transmise de génération en génération. A la fin du XIX° siècle,
la musique Klezmer a été à l'apogée de sa grandeur en Europe orientale et dans les nombreuses
communautés juive (les Sjtetls). Le Klezmer jouait un grand rôle dans les fêtes juives, notamment
pendant les noces. Ces khasenes, qui pouvaient durer toute une semaine, étaient impensables sans
l'orchestre Klezmer (le ‘kapelye ‘).
 
Durant la transition du XIX° siècle au XX° siècle, beaucoup de Juifs (parmi lesquels se trouvaient de
nombreux musiciens - les Klezmorim -) ont émigré aux Etats-Unis sous la pression de mouvements
antisémites. Des enregistrements de musiciens célèbres de cette époque, comme Abe Schwartz et
Naftule Brandwine, ont été conservés. Cependant, beaucoup d'orchestres Klezmer se sont
rapidement tournés vers le répertoire jazz, qui était beaucoup plus populaire aux Etats-Unis, laissant
la musique Klezmer tomber dans l'oubli. Pendant les années soixante-dix, le Klezmer fut redécouvert
par des musiciens juifs comme Lev Liberman et Giora Feidman et devint à nouveau populaire. »
 
LE KAPELYE - « A l'origine, les orchestres Klezmer étaient principalement formés par des violons,
une contrebasse et une cymbale. Plus tard, l'accordéon a remplacé la Cymbale et des instruments à
vent, comme la clarinette et la flûte, ont été ajoutés. »
 
LE STYLE - « Du fait que les orchestres Klezmer menaient une vie nomade, leur musique est un
mélange de styles différents. Dans le Klezmer, on trouve des similarités avec la musique balkanique,
slave et bohémienne. Le jazz américain a également sa part d'influence. La musique Klezmer a
quand même un caractère unique : elle est un mélange de joie et de mélancolie. »
 
L'EXECUTION DE CETTE MUSIQUE - La base de la musique Klezmer est constituée par des
mélodies et les klezmorim connaissent bien l'art d'orner ces mélodies d'innombrables façons. Bien
que l'ornementation soit le domaine dans lequel chaque musicien développe son propre style, il
existe quelques techniques générales :
Octavier : La mélodie est jouée à l'octave supérieure ou inférieure (par exemple dans le cas
d'une reprise).
Le trille : Le trille est commencé par la note supérieure (intervalle de seconde) et est joué
souvent sur la deuxième et/ou la quatrième croche.
Le glissando : Le ton de la note est pris plus bas et est ensuite monté (utilisé principalement
pour les notes à longue durée).
L'appogiature : souvent, à côté de l'appoggiature d'une seconde majeure ou mineure, on joue
aussi une appoggiature d'une quarte ou d'une quinte (imitation d'une forme d'interprétation vocale). »
Il est instructif d'écouter les techniques d'ornementation inégalables de la plupart des Klezmers, dont
le clarinettiste Giora Feidman.
 
Source : Klezmers arranged by Coen Wolfgram - De Haske - Holland -
judaiques cultures
 
Enormément d’infos sur l’histoire de la musique Klezmer sur le site http://www.klezmer.fr/
 
Ma sélection à écouter en clarinette Klezmer  : 
(J’attend vos suggestions pour compléter la liste)
-          Giora Feidman
-          The Klezmatics (www.theklezmatics.com)
-          David Krakauer (CD Klezmer Madness – Bubblemeises…)
-          Bratsch
-          Kle-Z
-          The klezmorim
-          Micenmacher "rembrandt café"
-          Matt Dariau « Paradox » Trio
-          Masada
-          Shpil es nokh a mol
-          Hasidic new wave
-          Budapester Klezmer band
-          Le Grand Klezmer http://grandklezmer.free.fr
-          Klezmer Nova : (CD Delicatessen – Orient express moving schnorers)
 
A suivre…

Partager cet article

Commenter cet article