Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Treujenn Gaol

La Musique KLEZMER & les KLEZMORIM

27 Novembre 2007 Publié dans #Clarinettes du Monde

Les infos suivantes sont issues de l'excellent site de Nina, accordéoniste klezmer bretonne : un site très intéressant à mettre dans vos favoris. http://zikanina.blogspot.com

 "Jouée en Europe Centrale et Orientale jusqu'à l'aube du XXe siècle par des musiciens juifs itinérants, la musique Klezmer est par essence une musique de fête, de rencontres et de contrastes. Les "klezmorim", souvent accompagnés de ménestrels locaux (hongrois, russes, moldaves, ukrainiens, galiciens, etc.), ainsi que de musiciens tsiganes, diffusaient leur musique et les récits de leurs voyages à chacune de leurs étapes. Souvent amenés à quitter leur shteyt'l (1) et à jouer lors de mariages et fêtes juives, les Klezmorim furent également appelés à jouer lors de fêtes non juives. Ainsi, l'arrivée des Klezmorim était particulièrement appréciée des villageois, non seulement pour la musique, la fête et la joie qu'ils apportaient, mais aussi pour le recueil d'informations venues d'ailleurs.

 Cette condition leur permit d'approfondir leur connaissance des cultures musicales environnantes, à commencer par celle de leur pays d'adoption. La vitalité de la musique Klezmer réside dans le simple fait qu'elle a su sauvegarder son essence, tout en s'enrichissant des cultures environnantes. Les traditions musicales yiddish sont en quelque sorte la synthèse de plusieurs siècles d'interactions entres Juifs et non Juifs. Ainsi, au fil du temps, les thèmes hébraïques se sont enrichis de motifs populaires empruntés aux Russes, Grecs, Roumains, Polonais, Tchèques, etc. Dès la fin du XIXe et le début du XXe siècle, un certain nombre de Klezmorim réussissent à fuir les pogroms, la montée du fascisme hitlérien, ainsi que le régime stalinien, en prenant la route vers l'ouest. Une grande partie de ces musiciens traverse l’Atlantique et s'installe dans le Nouveau Monde. Seule une infime partie survivra au choc de la Deuxième Guerre mondiale en restant sur le vieux continent.
Jouer de la musique Klezmer revient à raconter une histoire. Dans la culture Yiddish, la musique est très proche du langage parlé. Son expression instrumentale et vocale est vive et nuancée, le son des instruments se doit d'être flexible, instinctif et proche de la voix humaine ; d'ailleurs, étymologiquement, le terme klezmer provient des mots hébreux kley (instrument) et zemer (chant). La grande originalité de cette musique tient également au fait qu'elle propose des combinaisons et des variations extrêmement fortes en termes de dynamiques émotionnelles : parfois gaie, à d'autres moments, plutôt mélancolique, elle permet au musicien klezmer de chuchoter ou de s'exclamer, de geindre ou cajoler, d'alterner entre gémissement ou cri de joie. Ce qui importe dans le style klezmer n'est pas tant ce qui est dit, mais plutôt, comment cela est dit. Cette musique invite indubitablement l'auditeur à un voyage sonore riche en émotions."

 

Source : TEXTE D'ALAIN KARPATI

(1)Le shteyt'l ou les shteyt'leh étaient des villages d'Europe Centrale essentiellement peuplés par les Juifs, car dans bon nombre de pays, ces derniers n'avaient pas le droit de résider dans les grandes villes, ni d' exercer certaines professions dites nobles, ou encore de posséder de la terre. Formidable vivier de la culture yiddish, ces petits villages ont constitué le berceau de la musique klezmer.

 

KLEZMER, C'EST QUOI ? What is klezmer ?

 

In English http://en.wikipedia.org/wiki/Klezmer

http://zikanina.blogspot.com
Le site de référence genevois avec un historique de la musique klezmer très complet et une foule d'informations (en français et en anglais): http://borzykowski.users.ch/MCKlezmer.htm

 

 

L'indispensable mine d'informations klezmer (en anglais) : http://www.klezmershack.com/
PARTITIONS KLEZMER GRATUITES Free klezmer sheet music - Klezmer score
- Le site russe :
- Une collection de "perles" yiddish du tout début du XXe siècle, sur le site de l'Université Brown à Providence (Rhode Island), USA. http://dl.lib.brown.edu/sheetmusic/yiddish/
 
- Partitions avec mélodies correspondantes en ligne :

http://www.schoellerfamily.org/scores/

 On y trouve les partitions suivantes : Abi Gezunt - Ale Brider - Der Alter Tsigayner - Artsa Alinu - Bay a Glezele Mashke - Bay Mir Bistu Sheyn - Baym Rebn in Palestina - Bolter Bulgar - Bulgar 17 - Flatbush Waltz -Freylekhs 2 (K. 1-2) - Freylekhs 4 (K. 1-4) - Freylekhs 5 (K. 1-5) - Freylekhs 9 (K. 1-9) - Freylekhs in Cm - Freylekhs in Dm - Freylekhs Medley - Fun Der Khupe #2 (K. 1-3) - Rumenye, Rumenye... http://www.stifterhof.de/18.htm

http://www.manchesterklezmer.org/pages/repertoire.html Nombreuses partitions avec les standards tels que Dona Dona (dos kelbl), Yossel, A nakht in gan eydn, Oifn pripitchik, etc.
- Autres partitions :

http://zemervekinor.free.fr/partitions.htm

 quelques morceaux parmi ceux du répertoire du groupe lyonnais Zemer Vekinor.

http://www.amchayeh.com/Bladmuziek.htm

 

http://www.musicaviva.com/fsmd/frame.tpladress=http://members.aol.com/klezme2&category=jewish&sitecode=cincinnati-klezmer puis cliquez sur le lien "Click here for an index of downloadable arrangements of klezmer music"

puis cliquez sur le lien "Click here for an index of downloadable arrangements of klezmer music"

 

http://www.hatikvahmusic.com/klezmer1.html

http://www.tzadik.com/

http://www.orkhestra.fr/

http://www.oriente.de/

http://www.abeillemusique.com/index.php

http://www.traditionalcrossroads.com/

http://www.piranha.de/records/

http://www.worldmusic.net/wmn/

http://cdbaby.com/style/837/all

http://www.babayagatour.com/album.php

http://www.chamsarecords.com/

 EMISSIONS DE RADIO
 Klezmer Attitude, sur RJL (Radio Judaïca Lyon) http://www.radiorjl.com/, l'émission très documentée d'Edmond Ghrenassia, fondateur du groupe klezmer Zemer Vekinor - Ecoute et podcast : http://zemervekinor.free.fr/index.html

 

VIDEOS

 Klezmer Video Library, banque de vidéos tous formats (pas mis à jour depuis juillet 2006):

 

Partager cet article

Commenter cet article